Comment mettre en place une simulation de présence ?

Aujourd’hui, l’on parle de plus en plus de domotique et de ses bienfaits au quotidien. Fréquemment utilisée pour programmer le chauffage (et éviter la torture d’une maison glacée au retour du bureau) ou surveiller les environs ; elle permet aussi de simuler une présence … Un procédé peu compliqué mais qui pourrait vous rendre de fiers services …

Pourquoi mettre en place une simulation de présence ?

Simuler sa présence, oui mais pourquoi ? A vrai dire, ce type de démarche va souvent de paire avec la recherche d’une sécurité du domicile accrue. Et peut s’avérer extrêmement pratique lorsque vous vous absentez de votre foyer pendant une longue période et ne souhaitez pas en faire la proie d’éventuels cambrioleurs. En effet, souvenez vous des mésaventures du jeune Kevin Mccallister dans le très célèbre Maman j’ai raté l’avion. Ses ennuis commencent lorsque les deux voleurs comprennent que la petite famille est sur le point de partir en vacances et de laisser la maison sans surveillance … Voilà pourquoi il peut être extrêmement utile de simuler une présence, afin de faire croire aux personnes mal intentionnées qu’il y a du monde au domicile ! Ce simple élément peut parfois dissuader les criminels qui préfèrent habituellement les vols plus aisés à opérer, ou rien ni personne ne peut se mettre entre eux et le butin attendu ! Car cambrioler une maison habitée nécessite de maîtriser les résidents, lesquels peuvent se montrer récalcitrants et causer quelques déboires aux intrus … Comme l’a montré l’exemple loufoque mais particulièrement instructif du petit Kevin ! Cependant, si le petit garçon des années 90 ne pouvait alors compter que sur son ingéniosité et sa malice ; la technologie d’aujourd’hui nous permet d’accomplir de véritables prouesses en la matière, simulant habilement la présence humaine via un système de programmation des lumières et de mise en marche d’appareils télévisés …

Programmation de lumière.

Le simple fait d’allumer la lumière en rentrant chez vous rend votre présence visible depuis l’extérieur. Et c’est à ce titre que l’éclairage entre dans la mise en place d’une simulation de présence. En effet, rien n’est plus facile que de tromper les criminels à l’aide de ce petit tour astucieux. Car il est désormais possible de programmer des routines d’éclairage, directement via votre téléphone. Un dispositif qui peut être précieux au quotidien s’il se déclenche quelques minutes avant votre arrivée et vous évite d’arpenter une maison plongée dans l’obscurité les bras chargés de courses et/ou du petit dernier ; mais peut aussi vous assurer de passer vos vacances en toute sérénité puisque les lumières continueront de se déclencher chaque jour à l’heure habituelle et ce, jusqu’à l’heure du coucher … Comme si vous étiez chez vous après votre journée de travail, et non pas sur assis sur une splendide plage des Bahamas. Et la petite astuce en plus ? La possibilité de décaler chaque soir la plage horaire choisie de quelques minutes, afin d’apporter plus de spontanéité au processus et de rendre l’automatisation du procédé totalement indétectable.

Simulation de télévision.

De la même manière, la plupart des foyers aiment passer leurs longues soirées automnales devant la télévision. Laquelle produit (même à travers des rideaux) des variations de lumière et de couleurs perceptibles depuis l’extérieur. Et particulièrement caractéristiques. C’est donc pour cela qu’il est judicieux de pouvoir recréer cette routine évocatrice d’un domicile occupé. Or, là encore, il s’agit d’un processus qu’il est facile d’automatiser grâce à la domotique. Quelques réglages, un dispositif lumineux approprié (ruban led par exemple) installé juste au dessus du téléviseur et le tour est joué ! Il suffira ensuite de configurer les heures de mises en route et l’on jurera depuis la rue avoir vu votre télé fonctionner …

Dès lors, pour être certain de décourager d’éventuels malfaiteurs, songez à la domotique ! Elle vous assurera sérénité et sécurité tout à la fois !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.